Citations sur la mort


Albert Camus foto
Albert Camus 81
écrivain et journaliste français 1913 – 1960
„C'est peu de chose que de savoir courir au feu quand on s'y prépare depuis toujours et quand la course vous est plus naturelle que la pensée. C'est beaucoup au contraire que d'avancer vers la torture et vers la mort, quand on sait de science certaine que la haine et la violence sont choses vaines par elles-mêmes. C'est beaucoup que de se battre en méprisant la guerre, d'accepter de tout perdre en gardant le goût du bonheur“ ...

Joseph Heller foto
Joseph Heller 10
écrivain américain 1923 – 1999
„Un mort se fout complètement de qui a gagné la guerre.“


Octavio Paz foto
Octavio Paz 87
poète, essayiste et diplomate mexicain 1914 – 1998
„Adolescence féroce : l'homme qui veut être et qui ne tient déjà plus dans ce corps étroit, étrangle l'enfant que nous sommes.“ Après des années, qui je vais être et jamais ne serai, dévaste mon être, le chasse, dilapide les richesses, commerce avec la mort.

David Homel 39
écrivain et traducteur américain 1952
„On dit que les morts veillent sur nous; ainsi, on nie la mort.“

François Mauriac foto
François Mauriac 44
écrivain français 1885 – 1970
„(...) la mort, ce qui par essence n'est pas“ ...

Jean-Marie Le Pen foto
Jean-Marie Le Pen 42
homme politique français 1928
„Je suis un sceptique. Je ne veux pas qu'on me fasse prendre des vessies pour des lanternes. Je ne veux pas qu'on m'impose de croire à quoi que ce soit. Et j'essaye d'appliquer mon intelligence et mon expérience aux jugements sur les éléments en ma possession. Quand on me dit qu'un avion a percuté le Pentagone et qu'on ne trouve ni sièges, ni réacteurs, ni queue, ni roues, ni rien, je me dis quand même que c'est un avion fantôme! Quand on me dit qu'il y avait trois mille morts dans la "tour infernale", et qu'on n'a trouvé que trois cents cadavres, je me dis qu'il en manque deux mille sept cents… Mais je sais qu'il est tout à fait dangereux de dire ça“

Nicolas Sarkozy foto
Nicolas Sarkozy 61
6e président de la cinquième République Française 1955
„L’électroencéphalogramme de la Chiraquie est plat. Ce n'est plus l’Hôtel de Ville, c’est l’antichambre de la morgue. Chirac est mort, il ne manque plus que les trois dernières pelletées de terre.“ 1994

Robert Desnos foto
Robert Desnos 171
poète français 1900 – 1945
„La vierge blonde se penche sur le premier mort, c'est Roméo, le second c'est Juliette. Elle arrête alors sa mélancolique promenade et regarde sans dire un mot chacun des boutons d'uniformes. Les uns sont maculés de sang, les autres de terre glaise.“ Terre glaise jamais sculpteur ne te fera prendre la forme adorable d'un cœur.


Jean-Marie Le Pen foto
Jean-Marie Le Pen 42
homme politique français 1928
„Je suis un sceptique. Je ne veux pas qu'on me fasse prendre des vessies pour des lanternes. Je ne veux pas qu'on m'impose de croire à quoi que ce soit. Et j'essaye d'appliquer mon intelligence et mon expérience aux jugements sur les éléments en ma possession. Quand on me dit qu'un avion a percuté le Pentagone et qu'on ne trouve ni sièges, ni réacteurs, ni queue, ni roues, ni rien, je me dis quand même que c'est un avion fantôme! Quand on me dit qu'il y avait trois mille morts dans la "tour infernale", et qu'on n'a trouvé que trois cents cadavres, je me dis qu'il en manque deux mille sept cents... Mais je sais qu'il est tout à fait dangereux de dire ça“ ...

Sue Grafton foto
Sue Grafton 7
écrivain américaine 1940
„Aucun cri n'est terrible comme celui d'un homme qui pleure sa propre mort.“

José Saramago foto
José Saramago 6
écrivain portugais 1928 – 2008
„[... ], peut-être parce qu’ils n’acceptent pas l’idée que le chaos soit le seul arbitre de l’univers, et donc avec leurs faibles forces et sans aide divine ils tentent d’introduire un peu d’ordre dans le monde, ils y réussissent pendant un certain temps, mais seulement aussi longtemps qu’ils parviennent à défendre leur collection car quand vient le jour de la disperser et ce jour arrive inéluctablement, à cause de la mort ou de la lassitude du collectionneur, tout retourne au chaos originel, tout replonge dans le désordre.“

Benoîte Groult foto
Benoîte Groult 10
écrivaine française 1920 – 2016
„Les mots aussi nous ont été confisqués. Plus personne n'est moribond, quelle indécence! On ne meurt plus de nos jours : on s'endort dans la paix du Seigneur ou bien on décède. Expirer évoque trop le dernier souffle. À éviter. Rendre l'âme est démodé maintenant qu'on n'est pas sûr d'avoir une âme... Trépasser paraît trop littéraire, alors qu'on peut dire décès en toute indifférence tant le mot a été vidé de tout pouvoir émotionnel par les administrations qui l'emploient. Dire « Ma mère est décédée hier » fait nettement moins mal que « Maman est morte ».“


Stephen King foto
Stephen King 91
écrivain américain 1947
„La mort est un mystère, et la sépulture un secret.“

Paul-Claude Racamier 32
psychiatre et psychanalyste français 1924 – 1996
„vulcanologie des schizophrènes' Les uns, dévastés comme le Krakatoa; d'autres actifs mais organisés comme l'Etna; certains encore assoupis comme le Vésuve; et d'autres enfin, comme le Mont-Dore, éteints, érodés, mornes. Morts?...“

Alexis de Tocqueville foto
Alexis de Tocqueville 25
philosophe politique, homme politique, historien, précurseu… 1805 – 1859
„Ce monde-ci nous appartient, se disent les Américains tous les jours; la race indienne est appelée à une destruction finale qu'on ne peut empêcher et qu'il n'est pas à désirer de retarder. Le ciel ne les a pas faits pour se civiliser, il faut qu'ils meurent. [... ] Je ne ferai rien contre eux, je me bornerai à leur fournir tout ce qui doit précipiter leur perte. Avec le temps j'aurai leurs terres et je serai innocent de leur mort. Satisfait de son raisonnement, l'Américain s'en va dans le temple où il entend un ministre de l'Évangile répéter chaque jour que tous les hommes sont frères et que l'Être éternel qui les a tous faits sur le même modèle leur a donné à tous le devoir de se secourir.“

Albert Caraco 118
1919 – 1971
„Car l'homme naturel, que nous portons en nous, se venge à sa manière, cet homme rêve de jouir et pense à forniquer, la vie spirituelle le laisse indifférent, le mien grince des dents la nuit et je suis obligé de porter un bâillon, de peur qu'il ne les casse ou ne me mette en sang la langue. J'ai passé ma vie à le maltraiter, cet homme, et je présume qu'il m'abhorre, enfin c'est l'ombre que je foule aux pieds et qui souhaiterait me sauter à la gorge et m'étrangler : si je me détruis quelque jour, il y sera pour quelque chose et l'on verra que je suis mort en souriant. Mon Anima, c'est la Mater Gloriosa de « Post Mortem », et l'Animus, l'Animus – hé! ma foi! – c'est l'auteur de mes livres, le Dieu Caché dans le noyau central de pierres et de flammes et de glace.“