Samuel Johnson citations

Samuel Johnson foto
10  0

Samuel Johnson

Date de naissance: 18. septembre 1709
Date de décès: 13. décembre 1784

Publicité

Samuel Johnson , né le 18 septembre 1709 et mort le 13 décembre 1784, est l'un des principaux auteurs de la littérature britannique. Poète, essayiste, biographe, lexicographe, traducteur, pamphlétaire, journaliste, éditeur, moraliste et polygraphe, il est aussi un critique littéraire des plus réputés. Ses commentaires sur Shakespeare, en particulier, sont considérés comme des classiques. Anglican pieux et fervent Tory , il a été présenté comme « probablement le plus distingué des hommes de lettres de l'histoire de l'Angleterre ». La première biographie lui ayant été consacrée, The Life of Samuel Johnson de James Boswell, parue en 1791, est le « plus célèbre de tous les travaux de biographie de toute la littérature ». Au Royaume-Uni, Samuel Johnson est appelé « Docteur Johnson » en raison du titre universitaire de Doctor of Laws, docteur en droit, qui lui fut accordé à titre honorifique.

Né à Lichfield dans le Staffordshire, il a suivi les cours du Pembroke College à Oxford pendant un an, jusqu'à ce que son manque d'argent l'oblige à le quitter. Après avoir travaillé comme instituteur, il vint à Londres où il commença à écrire des articles dans The Gentleman's Magazine. Ses premières œuvres sont la biographie de son ami, le poète Richard Savage, The Life of Mr Richard Savage , les poèmes London et The Vanity of Human Wishes et une tragédie Irene.

Toutefois, son extrême popularité tient d'une part à son œuvre majeure, le Dictionary of the English Language, publié en 1755 après neuf années de travail, et d'autre part à la biographie que lui a consacrée James Boswell. Avec le Dictionary, dont les répercussions sur l'anglais moderne sont considérables, Johnson a rédigé à lui seul l'équivalent, pour la langue anglaise, du Dictionnaire de l'Académie française. Le Dictionary, décrit par Batte en 1977 comme « l'un des plus grands exploits individuels de l'érudition », fit la renommée de son auteur et, jusqu'à la première édition du Oxford English Dictionary en 1928, il était le dictionnaire britannique de référence. Quant à la Vie de Samuel Johnson par Boswell, elle fait date dans le domaine de la biographie. C'est de cet ouvrage monumental que proviennent nombre de bons mots prononcés par Johnson, mais aussi beaucoup de ses commentaires et de ses réflexions, qui ont valu à Johnson d'être « l'Anglais le plus souvent cité après Shakespeare ».

Ses dernières œuvres sont des essais, une influente édition annotée de The Plays of William Shakespeare et le roman largement lu Rasselas. En 1763, il se lie d'amitié avec James Boswell, avec qui il voyage plus tard en Écosse ; Johnson décrit leurs voyages dans A Journey to the Western Islands of Scotland . Vers la fin de sa vie, il rédige Lives of the Most Eminent English Poets , un recueil de biographies de poètes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Johnson était grand et robuste, mais ses gestes bizarres et ses tics étaient déroutants pour certains lorsqu'ils le rencontraient pour la première fois. The Life of Samuel Johnson et d'autres biographies de ses contemporains décrivaient le comportement et les tics de Johnson avec tant de détails que l'on a pu diagnostiquer ultérieurement qu'il avait souffert du syndrome de Gilles de la Tourette, inconnu au XVIIIe siècle, pendant la majeure partie de sa vie. Après une série de maladies, il meurt le 13 décembre 1784 au soir, et est enterré à l'abbaye de Westminster, à Londres. Après sa mort, Johnson commence à être reconnu comme ayant eu un effet durable sur la critique littéraire, et même comme le seul grand critique de la littérature anglaise.

Citations Samuel Johnson

Publicité
Publicité

„Hope is necessary in every condition.“

— Samuel Johnson
Context: Hope is necessary in every condition. The miseries of poverty, of sickness, or captivity, would, without this comfort, be insupportable; nor does it appear that the happiest lot of terrestrial existence can set us above the want of this general blessing; or that life, when the gifts of nature and of fortune are accumulated upon it, would not still be wretched, were it not elevated and delighted by the expectation of some new possession, of some enjoyment yet behind, by which the wish shall at last be satisfied, and the heart filled up to its utmost extent. No. 67 (6 November 1750)

Publicité

„That it is doubted by single cavillers can very little weaken the general evidence, and some who deny it with their tongues confess it by their fears.“

— Samuel Johnson
Context: “That the dead are seen no more,” said Imlac, “I will not undertake to maintain against the concurrent and unvaried testimony of all ages and of all nations. There is no people, rude or learned, among whom apparitions of the dead are not related and believed. This opinion, which perhaps prevails as far as human nature is diffused, could become universal only by its truth: those that never heard of one another would not have agreed in a tale which nothing but experience can make credible. That it is doubted by single cavillers can very little weaken the general evidence, and some who deny it with their tongues confess it by their fears. “Yet I do not mean to add new terrors to those which have already seized upon Pekuah. There can be no reason why spectres should haunt the Pyramid more than other places, or why they should have power or will to hurt innocence and purity. Our entrance is no violation of their privileges: we can take nothing from them; how, then, can we offend them?” Chapter 31

„Strange! that this general fraud from day to day
Should fill the world with wretches undetected.“

— Samuel Johnson
Context: To-morrow's action! Can that hoary wisdom, Borne down with years, still doat upon tomorrow! That fatal mistress of the young, the lazy, The coward, and the fool, condemn'd to lose A useless life in waiting for to-morrow, To gaze with longing eyes upon to-morrow, Till interposing death destroys the prospect Strange! that this general fraud from day to day Should fill the world with wretches undetected. The soldier, labouring through a winter's march, Still sees to-morrow drest in robes of triumph; Still to the lover's long-expecting arms To-morrow brings the visionary bride. But thou, too old to hear another cheat, Learn, that the present hour alone is man's. The Tragedy of Irene (1749), Act III, Sc. 2

„I fancy mankind may come, in time, to write all aphoristically, except in narrative“

— Samuel Johnson
Context: I fancy mankind may come, in time, to write all aphoristically, except in narrative; grow weary of preparation, and connection, and illustration, and all those arts by which a big book is made. August 16, 1773

„Unmoved though Witlings sneer and Rivals rail,
Studious to please, yet not ashamed to fail.“

— Samuel Johnson
Context: Unmoved though Witlings sneer and Rivals rail, Studious to please, yet not ashamed to fail. He scorns the meek address, the suppliant strain. With merit needless, and without it vain. In Reason, Nature, Truth, he dares to trust: Ye Fops, be silent: and ye Wits, be just. The Tragedy of Irene (1749), Prologue

Prochain
Anniversaires aujourd'hui
Jean Rouaud7
écrivain français 1952
Tamora Pierce foto
Tamora Pierce1
écrivaine américaine 1954
Marco Denevi foto
Marco Denevi4
1922 - 1998
Maurice Herzog1
1919 - 2012
Un autre 14 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Elizabeth Gilbert foto
Elizabeth Gilbert4
écrivain américaine
John Aubrey foto
John Aubrey
biographe, archéologue
Aimé Césaire foto
Aimé Césaire34
poète et homme politique français
Thomas Sturge Moore foto
Thomas Sturge Moore
écrivain britannique
Laure Adler foto
Laure Adler1
journaliste, écrivaine, éditrice et productrice française
Mario Benedetti foto
Mario Benedetti2
écrivain uruguayen
Laurent Grison foto
Laurent Grison1
écrivain français