Christiane Rochefort citations

Christiane Rochefort photo
2   0

Christiane Rochefort

Date de naissance: 17. juillet 1917
Date de décès: 24. avril 1998

Publicité

Christiane Rochefort est une femme de lettres française, née le 17 juillet 1917 à Paris 14e et morte le 24 avril 1998 à La Garde .

Elle publia certains livres sous les pseudonymes de Benoît Becker et Dominique Féjos, avant le véritable début de sa carrière littéraire avec Le Repos du Guerrier, à 41 ans.

Auteurs similaires

Virginie Despentes photo
Virginie Despentes23
écrivaine française
Edmond Jabès photo
Edmond Jabès19
écrivain et poète français
 Colette photo
Colette49
romancière française
Stuart Merrill photo
Stuart Merrill2
poète américain francophone
Alain Mabanckou photo
Alain Mabanckou5
écrivain franco-congolais
Agnès Varda photo
Agnès Varda1
photographe, plasticienne, réalisatrice et scénariste franç…
Nancy Huston photo
Nancy Huston15
écrivaine canadienne
Madeleine Pelletier photo
Madeleine Pelletier3
psychiatre et militante féministe française
Benoît Hamon photo
Benoît Hamon1
personnalité politique française

Citations Christiane Rochefort

„Il y a un moment où il faut sortir les couteaux.
C’est juste un fait. Purement technique.
Il est hors de question que l’oppresseur aille comprendre de lui-même qu’il opprime, puisque ça ne le fait pas souffrir : mettez-vous à sa place.
Ce n’est pas son chemin.
Le lui expliquer est sans utilité.
L’oppresseur n’entend pas ce que dit son opprimé comme un langage mais comme un bruit. C’est dans la définition de l’oppression.
En particulier les « plaintes » de l’opprimé sont sans effet, car naturelles. Pour l’oppresseur il n’y a pas d’oppression, forcément, mais un fait de nature.
Aussi est-il vain de se poser comme victime : on ne fait par là qu’entériner un fait de nature, que s’inscrire dans le décor planté par l’oppresseur.
L’oppresseur qui fait le louable effort d’écouter (libéral intellectuel) n’entend pas mieux.
Car même lorsque les mots sont communs, les connotations sont radicalement différentes. C’est ainsi que de nombreux mots ont pour l’oppresseur une connotation-jouissance, et pour l’opprimé une connotation-souffrance. Ou : divertissement-corvée. Ou : loisir-travail. Etc. Allez donc causer sur ces bases.
C’est ainsi que la générale réaction de l’oppresseur qui a « écouté » son opprimé est en gros : mais de quoi diable se plaint-il? Tout ça, c’est épatant.
Au niveau de l’explication, c’est tout à fait sans espoir. Quand l’opprimé se rend compte de ça, il sort les couteaux. Là on comprend qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Pas avant.
Le couteau est la seule façon de se définir comme opprimé. La seule communication audible.
Peu importent le caractère, la personnalité, les mobiles actuels de l’opprimé.
C’est le premier pas réel hors du cercle.
C’est nécessaire.“

—  Christiane Rochefort

Anniversaires aujourd'hui
Facundo Cabral photo
Facundo Cabral
chanteur argentin 1937 - 2011
Joseph Brotherton photo
Joseph Brotherton
personnalité politique britannique 1783 - 1857
Martha Washington photo
Martha Washington
conjoint de George Washington 1731 - 1802
Claude McKay photo
Claude McKay
1889 - 1948
Un autre 65 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Virginie Despentes photo
Virginie Despentes23
écrivaine française
Edmond Jabès photo
Edmond Jabès19
écrivain et poète français
 Colette photo
Colette49
romancière française
Stuart Merrill photo
Stuart Merrill2
poète américain francophone
Alain Mabanckou photo
Alain Mabanckou5
écrivain franco-congolais