Joseph de Maistre citations

Joseph de Maistre photo
14   0

Joseph de Maistre

Date de naissance: 1. avril 1753
Date de décès: 26. février 1821

Publicité

Le comte Joseph de Maistre [mɛstʁ] , est un homme politique, philosophe, magistrat, historien et écrivain savoyard, sujet du Royaume de Sardaigne.

Joseph de Maistre était membre du souverain Sénat de Savoie, avant d'émigrer en 1792 quand les forces armées françaises occupent la Savoie. Il passe ensuite quelques années en Russie, avant de retourner à Turin. Il est l'un des pères de la philosophie contre-révolutionnaire, membre éminent de la franc-maçonnerie, et incliné vers l'ésotérisme.

Auteurs similaires

Hubert Beuve-Méry5
journaliste français
Hannah Arendt photo
Hannah Arendt27
philosophe américaine d'origine allemande
Gilles Deleuze photo
Gilles Deleuze18
philosophe français
Martin Heidegger photo
Martin Heidegger16
philosophe allemand
Michel Onfray photo
Michel Onfray51
philosophe français
Hans Jonas4
philosophe allemand
 Montesquieu photo
Montesquieu17
écrivain et philosophe français
Ibn Khaldoun photo
Ibn Khaldoun6
philosophe, sociologue, historiographe et historien islamiq…
Edmond Thiaudière photo
Edmond Thiaudière3
homme de lettres français

Citations Joseph de Maistre

Publicité
Publicité

„Dans ce tribunal établi pour effrayer l'imagination, et qui devait être nécessairement environné de formes mystérieuses et sévères pour produire l'effet qu'en attendait le législateur, le principe religieux conserve néanmoins toujours son caractère ineffaçable. 'Au milieu même de l'appareil des supplices, il est doux et miséricordieux, et parce que le sacerdoce entre dans ce tribunal, ce tribunal ne doit ressembler à aucun autre'. En effet, il porte dans ses bannières la devise nécessairement inconnue à tous les tribunaux du monde, MISERICORDIA ET JUSTITIA. Partout ailleurs la justice seule appartient aux tribunaux, et la miséricorde n'appartient qu'aux souverains. Des juges seraient rebelles, s'ils se mêlaient de faire grâce; ils s'attribueraient les droits de la souveraineté; mais dès que le sacerdoce est appelé à siéger parmi les juges, il refusera d'y prendre place à moins que la souveraineté ne lui prête sa grande prérogative. La miséricorde siège donc avec la justice et la précède même : l'accusé traduit devant ce tribunal est libre de confesser sa faute, d'en demander pardon, et de se soumettre à des expiations religieuses. Dès ce moment le délit se change en péché, et le supplice en pénitence. Le coupable jeûne, prie, se mortifie. Au lieu de marcher au supplice, il récite des psaumes, il confesse ses péchés, il entend la messe, on l'exerce, on l'absout, on le rend à sa famille et à la société. Si le crime est énorme, si le coupable s'obstine, s'il faut verser du sang, le prêtre se retire, et ne reparaît que pour consoler la victime sur l'échafaud.“

—  Joseph de Maistre

Publicité
Prochain
Anniversaires aujourd'hui
Paul-Claude Racamier32
psychiatre et psychanalyste français 1924 - 1996
Honoré de Balzac photo
Honoré de Balzac192
romancier, critique littéraire, essayiste, journaliste et é… 1799 - 1850
Chana Bloch
écrivaine américaine 1940 - 2017
Un autre 66 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Hubert Beuve-Méry5
journaliste français
Hannah Arendt photo
Hannah Arendt27
philosophe américaine d'origine allemande
Gilles Deleuze photo
Gilles Deleuze18
philosophe français
Martin Heidegger photo
Martin Heidegger16
philosophe allemand
Michel Onfray photo
Michel Onfray51
philosophe français