Jacques Ellul citations

Jacques Ellul foto
92  0

Jacques Ellul

Date de naissance: 6. janvier 1912
Date de décès: 19. mai 1994
Autres noms:ז'ק אלול, 雅克·埃呂爾

Publicité

Jacques Ellul, né le 6 janvier 1912 à Bordeaux et mort le 19 mai 1994 à Pessac, est un professeur d'histoire du droit, sociologue et théologien protestant français.

Surtout connu comme penseur de la technique et de l'aliénation au XXe siècle, il est l’auteur d’une soixantaine de livres et de plusieurs centaines d’articles.

« Très proche d'une des formes de l'anarchisme »,, auteur d'une œuvre originale, atypique et « inclassable »,,,,,,,,,,, Ellul est parfois qualifié d'« anarchiste chrétien »,,,.

Fervent lecteur de Karl Marx auquel il consacre un enseignement à l'IEP de Bordeaux pendant plus de trois décennies et lui même théoricien de la révolution politique et sociale, il s'est toujours tenu à l'écart du marxisme, au motif qu'il n'y voyait qu'une idéologie comme une autre, une « pensée fossilisée ». Certains le rangent par conséquent dans la catégorie des marxiens.

Sa posture est également surprenante du fait que, s'étant converti au protestantisme à l'âge de 18 ans, il s'est livré ensuite à une critique du christianisme,, dont il considérait qu'à partir du IVe siècle, sous Constantin, il a été « subverti » par sa collusion avec l'État, allant même, deux ans avant sa mort, jusqu'à affirmer que « le christianisme est la pire trahison du Christ ».

À la périphérie de l'anarchisme mais aussi du christianisme , il entend établir un parallèle entre les textes bibliques et le rejet des institutions, ceci en refusant tout amalgame entre foi et analyse politique mais en établissant leur mise en relation dialectique, notamment dans son ouvrage Anarchie et Christianisme dans lequel il considère la Bible comme un livre libertaire.

Ayant adopté comme devise « exister, c’est résister », il disait de son œuvre qu'elle est entièrement axée autour de la notion de liberté : « Rien de ce que j’ai fait, vécu, pensé ne se comprend si on ne le réfère pas à la liberté ».

Auteurs similaires

Emil Brunner
pasteur et théologien protestant suisse
Michel Tournier foto
Michel Tournier17
écrivain français
Jean-Jacques Sempé foto
Jean-Jacques Sempé1
dessinateur humoriste français
André Gounelle foto
André Gounelle1
théologien protestant français
Karl Marx foto
Karl Marx70
philosophe, sociologue et économiste allemand
Li Zhi foto
Li Zhi
philosophe chinois
Voltairine de Cleyre foto
Voltairine de Cleyre
anarchiste et féministe américaine
Adolf von Harnack foto
Adolf von Harnack5
théologien protestant et historien de l'Église allemand

Citations Jacques Ellul

Publicité

„C’est devenu un lieu commun, que l’on tient pour une évidence vérifiée : le monde moderne est un monde séculier, sécularisé, athée, laïcisé, désacralisé, démythisé. Et dans la plupart des écrits contemporains, on considère tous ces termes comme équivalents sans prendre en compte les différences considérables qu’il peut y avoir par exemple entre laïcisation et sécularisation ou entre désacralisation et démythisation. On veut en gros exprimer l’idée que le monde moderne (est) devenu adulte ou majeur (parce qu’il) ne croit plus, il veut des preuves, il obéit à la raison et non aux croyances, surtout religieuses, il s'est débarrassé de Dieu, et lui parler de religion n'a plus de sens. Il est entré dans un nouveau mode de pensée, qui n’est plus la pensée traditionnelle s'exprimant dans les mythes. (...) Il est difficile de discerner si, dans ce (genre de) propos, il s’agit d’un constat de fait, d'un souhait, d’une constatation sociologique ou d’une construction imaginaire, élaborée à partir de l’idée qu’on peut se faire d’un homme imbu de la science. En réalité, si l’on examine les textes qui reposent sur ces affirmations, on s’aperçoit qu’il s’agit (...) d’une explication a posteriori. On part de l'évidence: « l’homme moderne ne veut plus entendre parler du christianisme, il a perdu la foi, l’Église ne mord plus sur la société, elle n’a plus d’audience, le message chrétien ne veut rien plus dire (...) ». (Mais) comme l’on constate en même temps que l’homme moderne reçoit plus ou moins une éducation technicienne sinon scientifique, on en conclut implicitement : « c’est parce que cet homme est imbu de science qu’il est non religieux » et l’on assimile alors le rejet du christianisme avec l’abandon de toute posture religieuse. Déduction qui m’apparaît pour le moins hâtive.,(...) C'est pourquoi je pense qu'il est fondamental de savoir si (...) nous sommes dans un temps déréligiosisé.“

— Jacques Ellul

Publicité
Publicité

„Le mystère est un élément de la vie de l'homme (et) Jung a montré qu'il est catastrophique de rendre clair et superficiel ce qui est caché au plus profond de l'homme. (...) Le sentiment du sacré et le sens du secret sont des éléments sans lesquels l'homme ne peut absolument pas vivre, les psychanalystes (...) sont d'accord là dessus. Or (d'une part) l'invasion technique désacralise (la nature) dans l(a)quel(le) l'homme est appelé à vivre : (...) elle montre par l'évidence, et non par la raison (...) que le mystère n'existe pas. (...) (D'autre part) nous assistons à un étrange renversement : l'homme ne pouvant vivre sans sacré, il reporte son sens du sacré sur ce qui a (désacralisé la nature) : la technique. Dans le monde où nous sommes, c'est la technique qui est devenue le mystère essentiel. (...). (On "croit" en elle) parce qu'au moins ses miracles sont visibles et en progression. (...) Un signe entre autres du sacré ressenti par l'homme devant la technique, c'est son souci de la traiter avec familiarité. (...) Étant donné ses formes très diverses, il n’est pas question de parler d’une religion de la technique mais bien d’un sentiment du sacré qui s’exprime de façons différentes selon les hommes. (...) De toutes façons, la technique est sacrée parce qu'elle est l'expression commune de la puissance de l'homme et que, sans elle, il se retrouverait pauvre, seul et nu, sans fard, cessant d'être le héros, le génie, l'archange qu'un moteur lui permet d'être à bon marché. Même ceux qui souffrent, qui sont au chômage ou qui sont ruinés par la technique, même ceux qui la critiquent et l'attaquent, sans oser aller trop loin (...), ont cette mauvaise conscience à son égard qu'éprouvent tous les iconoclastes.“

— Jacques Ellul

„Ce n'est point aujourd'hui le temps de la violence mas celui de la conscience de la violence. Que l'histoire ait toujours été le fruit de la violence, qu'il y ait toujours eu contradiction entre un impératif moral et la réalité de la violence, nous le savons bien et nous n'avons rien changé. (...) Dans cette "prise de conscience", trois aspects me paraissent importants. (Tout d'abord), on comprend mieux le ridicule de la contradiction entre les efforts démesurés pour sauver un homme et la facilité des violences. D'un côté, on met tout en œuvre pour sauver un alpiniste en danger, de l'autre on on torture, on bâtonne, on ne cesse d'user de violence contre (des quantités de gens). (...) Le second aspect, c'est la découverte de la généralisation de la violence : économique et psychologique, elle vient doubler la violence matérielle (...) : matraquage publicitaire, propagande, guerre des (multinationales), violence des (automobilistes), terrorisme du professeur ou du prêtre envers leurs auditeurs... la violence est (multiforme). (Enfin), on peut se justifier dans toute action par l'existence d'une violence précédente. Je jette un cocktail molotov, mais c'est parce que j'ai été victime de la violence du professeur, du père, du patron.(...) Ainsi toute violence se trouve légitimée parce qu'elle n'est jamais qu'une contre-violence. (...) Nous éprouvons ainsi, en réalité, la tentation, devant l'universalisation de la violence, d'entrer à notre tour dans le jeu. (...) Mais alors, immanquablement, le chrétien se demandera : "comment pourrais-je être non-violent?" Et tout aussi immanquablement : "comment pourrais-je être violent?" Où serait donc enfin une attitude morale et spirituelle à la fois juste, pure et vraie?“

— Jacques Ellul

Prochain
Anniversaires aujourd'hui
Ibn Khaldoun foto
Ibn Khaldoun6
philosophe, sociologue, historiographe et historien islamiq… 1332 - 1406
Joan Mascaró Fornés
traducteur espagnol 1897 - 1987
Un autre 62 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Emil Brunner
pasteur et théologien protestant suisse
Michel Tournier foto
Michel Tournier17
écrivain français
Jean-Jacques Sempé foto
Jean-Jacques Sempé1
dessinateur humoriste français
André Gounelle foto
André Gounelle1
théologien protestant français