Aimé Césaire citations

Aimé Césaire photo
32   2

Aimé Césaire

Date de naissance: 26. juin 1913
Date de décès: 17. avril 2008

Publicité

Aimé Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France , est un écrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe.

Fondateur et représentant majeur du mouvement littéraire de la négritude avec Léopold Sédar Senghor, anticolonialiste résolu, il mena en parallèle une carrière politique en tant que député de la Martinique, et maire de Fort-de-France durant cinquante-six années consécutives, de 1945 à 2001.

Auteurs similaires

Étienne de La Boétie photo
Étienne de La Boétie11
écrivain, poète et homme politique français
Edmond Thiaudière photo
Edmond Thiaudière3
homme de lettres français
Maximilien de Robespierre photo
Maximilien de Robespierre118
homme politique français
Gracchus Babeuf photo
Gracchus Babeuf23
homme politique et révolutionnaire français
Philippe Poutou photo
Philippe Poutou1
personnalité politique française
Nicolas de Condorcet photo
Nicolas de Condorcet6
philosophe, mathématicien et homme politique français
Arthur Rimbaud photo
Arthur Rimbaud64
poète français
Anténor Firmin photo
Anténor Firmin1
homme politique et intellectuel haïtien
Michel Serres photo
Michel Serres7
philosophe, historien des sciences et homme de lettres fran…
Victor Hugo photo
Victor Hugo320
écrivain français

Citations Aimé Césaire

Publicité

„On ne peut pas dire que le petit bourgeois n'a rien lu. Il a tout lu, tout dévoré au contraire.
Seulement son cerveau fonctionne à la manière de certains appareils digestifs de type élémentaire.
Il filtre. Et le filtre ne laisse passer que ce qui peut alimenter la couenne de la bonne conscience bourgeoise.
Les Vietnamiens, avant l'arrivée des Français dans leur pays, étaient gens de culture vieille, exquise et raffinée. Ce rappel indispose la Banque d'Indochine. Faites fonctionner l'oublioir!
Ces Malgaches, que l'on torture aujourd'hui, étaient, il y a moins d'un siècle, des poètes, des artistes, des administrateurs? Chut! Bouche cousue! Et le silence se fait profond comme un coffre-fort! Heureusement qu'il reste les nègres. Ah! les nègres! parlons-en des nègres!
Eh bien, oui, parlons-en.
Des empires soudanais? Des bronzes du Bénin? De la sculpture Shongo? Je veux bien; ça nous changera de tant de sensationnels navets qui adornent tant de capitales européennes. De la musique africaine. Pourquoi pas?
Et de ce qu'ont dit, de ce qu'ont vu les premiers explorateurs... Pas de ceux qui mangent aux râteliers des Compagnies! Mais des d'Elbée, des Marchais, des Pigafetta! Et puis de Frobénius! Hein, vous savez qui c'est, Frobénius? Et nous lisons ensemble :
« Civilisés jusqu'à la moelle des os! L'idée du nègre barbare est une invention européenne. »
Le petit bourgeois ne veut plus rien entendre. D'un battement d'oreilles, il chasse l'idée.
L'idée, la mouche importune.“

—  Aimé Césaire
Discourse on Colonialism

„Entre colonisateur et colonisé, il n'y a de place que pour la corvée, l'intimidation, la pression, la police, le vol, le viol, les cultures obligatoires, le mépris, la méfiance, la morgue, la suffisance, la muflerie, des élites décérébrées, des masses avilies. [... ] J'entends la tempête. On me parle de progrès, de "réalisations", de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d'eux-mêmes. Moi, je parle de sociétés vidées d'elles-mêmes, des cultures piétinées, d'institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d'extraordinaires possibilités supprimées. On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilométrages de routes, de canaux, de chemin de fer. Moi, je parle de milliers d'hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l'heure où j'écris, sont en train de creuser à la main le port d'Abidjan. Je parle de millions d'hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la danse, à la sagesse. Je parle de millions d'hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d'infériorité, le tremblement, l'agenouillement, le désespoir, le larbinisme. On m'en donne plein la vue de tonnage de coton ou de cacao exporté, d'hectares d'oliviers ou de vignes plantés. Moi, je parle d'économies naturelles, d'économies harmonieuses et viables, d'économies à la mesure de l'homme indigène désorganisées, de cultures vivrières détruites, de sous-alimentation installée, de développement agricole orienté selon le seul bénéfice des métropoles, de rafles de produits, de rafles de matières premières.“

—  Aimé Césaire

Help us translate English quotes

Discover interesting quotes and translate them.

Start translating
Anniversaires aujourd'hui
Michael Crichton photo
Michael Crichton3
1942 - 2008
André Lorulot photo
André Lorulot2
anarchiste français 1885 - 1963
Lawrence W. Levine photo
Lawrence W. Levine
historien américain 1933 - 2006
Zane Grey photo
Zane Grey
écrivain américain 1872 - 1939
Un autre 56 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Étienne de La Boétie photo
Étienne de La Boétie11
écrivain, poète et homme politique français
Edmond Thiaudière photo
Edmond Thiaudière3
homme de lettres français
Maximilien de Robespierre photo
Maximilien de Robespierre118
homme politique français
Gracchus Babeuf photo
Gracchus Babeuf23
homme politique et révolutionnaire français
Philippe Poutou photo
Philippe Poutou1
personnalité politique française