Robert Lee citations Page 2

Robert Lee photo
1   0

Robert Lee

Date de naissance: 19. janvier 1807
Date de décès: 12. octobre 1870

Publicité

Robert Edward Lee, né le 19 janvier 1807 à la plantation de Stratford Hall et mort le 12 octobre 1870 à Lexington, est un militaire américain. Diplômé de l'académie militaire de West Point, il est officier du Génie plus de trente ans dans l'armée des États-Unis avant que n'éclate la guerre de Sécession où il s'illustre d'abord comme commandant de l'armée de Virginie du Nord, puis comme général en chef des armées des États confédérés.

Fils d'Henry Lee III, un officier révolutionnaire pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, Robert Lee participe à la guerre américano-mexicaine. Lorsque la Virginie fait sécession de l'Union en avril 1861, Lee choisit de combattre pour son État d'origine, en dépit de son souhait de voir le pays rester intact et malgré l'offre d'un commandement dans l'Union. Au cours de la première année de la guerre, Lee sert de conseiller militaire au président confédéré Jefferson Davis. Une fois qu'il prend le commandement de la principale armée de campagne en 1862, il apparaît vite comme un tacticien habile et un excellent commandant sur le champ de bataille, remportant la plupart de ses batailles contre des armées de l'Union numériquement bien supérieures. Les stratégies sur le long terme de Lee sont plus discutables et ses deux grandes offensives dans le Nord finissent en défaites. Ses tactiques agressives, qui entraînent de lourdes pertes à un moment où la Confédération manque d'hommes, ont fait l'objet de critiques au cours des dernières années. Les campagnes du général de l'Union Ulysses S. Grant mettent à mal la Confédération en 1864, et en 1865, malgré de lourdes pertes portées à l'ennemi, Lee est incapable de changer le cours de la guerre. Il se rend à Grant à Appomattox le 9 avril 1865. Comme Lee avait pris le commandement suprême des armées confédérées restantes, les autres forces confédérées capitulent rapidement après sa reddition. Lee appelle par la suite à la réconciliation entre le Nord et le Sud.

Après la guerre, il devient président de l'université de Washington, qui fut rebaptisée Washington and Lee University après sa mort. Il soutient le programme du président Andrew Johnson prônant la reconstruction, tout en s'opposant aux propositions des Républicains radicaux pour donner aux esclaves libérés le droit de vote et de retirer le droit de vote aux ex-Confédérés. Il exhorte à reconsidérer leur position entre le Nord et le Sud en favorisant la réinsertion des anciens Confédérés dans la vie politique de la nation. Lee est devenu le grand héros sudiste de la guerre et une icône après-guerre de la « Cause perdue » pour certains. Mais sa popularité grandit surtout après sa mort en 1870, et ce même dans le Nord.

Auteurs similaires

Abd el-Kader photo
Abd el-Kader3
homme politique et un chef militaire algérien
Francisco de Miranda photo
Francisco de Miranda1
Précurseur des mouvements d'indépendance des Amériques hisp…
Hélie de Saint Marc15
officier français
Frantz Fanon photo
Frantz Fanon32
psychiatre et essayiste français martiniquais
Sun Tzu photo
Sun Tzu3
philosophe théoricien de l'art de la guerre chinois
Winston Churchill photo
Winston Churchill19
homme d'État britannique
Adolf Hitler photo
Adolf Hitler53
homme d'État allemand né en Autriche
Mustafa Kemal Atatürk photo
Mustafa Kemal Atatürk17
fondateur et le premier président de la République turque
Edward T. Hall4
anthropologue
Andrew Coburn photo
Andrew Coburn44
écrivain américain

Citations Robert Lee

„The education of a man is never completed until he dies.“

—  Robert E. Lee
As quoted in Peter's Quotations: Ideas for Our Time (1977) by Laurence J. Peter, p. 175

Publicité

„Obedience to lawful authority is the foundation of manly character.“

—  Robert E. Lee
As quoted in General Robert E. Lee After Appomattox (1922), by Franklin Lafayette Riley, p. 18

„I think it would be better for Virginia if she could get rid of them. That is no new opinion with me. I have always thought so, and have always been in favor of emancipation - gradual emancipation.“

—  Robert E. Lee
Testimony to the Joint Congressional Committee on Reconstruction (17 February 1866) responding to a question on relocating freed slaves to other states as quoted in Report of the Joint Committee on Reconstruction at the First Session Thirty-Ninth Congress https://books.google.com/books?id=dUgWAAAAYAAJ&printsec=frontcover#v=onepage&q&f=false (Washington: Government Printing Office, 1866), pp. 135-6.

Publicité

„Teach him he must deny himself.“

—  Robert E. Lee
Lee to a mother who asked him to bless her son, as quoted in R. E. Lee : A Biography, Vol. 4 (1935) by Douglas Southall Freeman, p. 505 <!-- also Reflections on Lee: A Historian's Assessment (2003) by Charles Roland, p. 117, Baton Rouge: Louisiana State University Press -->

„Negroes belonging to our citizens are not considered subjects of exchange and were not included in my proposition.“

—  Robert E. Lee
To Ulysses S. Grant on why black U.S. soldiers were not be repatriated by the Confederacy, as quoted in Liberty, Equality, Power: Enhanced Concise Edition https://books.google.com/books?id=1w5Qp4qYfE0C&pg=PA433#v=onepage&q&f=false (2009), California: Cengage Learning, p. 433

Publicité

„I am glad to see one real American here.“

—  Robert E. Lee
To Ely S. Parker at Appomattox Court House (9 April 1865), as quoted in The Life of General Ely S. Parker: Last Grand Sachem of the Iroquois and General Grant's Military Secretary Buffalo, by Arthur C. Parker, New York: Buffalo Historical Society, 1919, p. 133

„I have been up to see the Congress and they do not seem to be able to do anything except to eat peanuts and chew tobacco, while my army is starving.“

—  Robert E. Lee
Remark to his son, G. W. Custis Lee (March 1865), as quoted in South Atlantic Quarterly [Durham, North Carolina] (July 1927)

„Fold it up and put it away.“

—  Robert E. Lee
Not verified. The apparent source is this op-ed in the Roanoke Times http://www.roanoke.com/opinion/commentary/cox-honoring-lee-anew/article_08d2e9a7-f33b-577d-9b55-2caf94a5083e.html|, dated 14 July 2014, by David Cox (who was rector of R. E. Lee Memorial (Episcopal) Church in Lexington from 1987-2000): "Someone wrote me of a woman asking Lee what to do with an old battle flag. Lee supposedly responded, 'Fold it up and put it away.' Though I’ve not verified the account, it is consistent with his letters and acts of his last years. He was always looking ahead."

„I should NOT be trading on the blood of my men.“

—  Robert E. Lee
On refusing requests to write his memoirs, as quoted in Gentlemen of Virginia (1961) page 188 by Marshall William Fishwick; also cited as possibly apocryphal in The Oxford Dictionary of Quotations (2004) edited by Elizabeth M. Knowles

Prochain
Anniversaires aujourd'hui
François Balsan5
1902 - 1972
Michel Foucault photo
Michel Foucault64
philosophe français 1926 - 1984
Bill Cunningham photo
Bill Cunningham
photographe du New York Times 1929 - 2016
Un autre 66 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Abd el-Kader photo
Abd el-Kader3
homme politique et un chef militaire algérien
Francisco de Miranda photo
Francisco de Miranda1
Précurseur des mouvements d'indépendance des Amériques hisp…
Hélie de Saint Marc15
officier français
Frantz Fanon photo
Frantz Fanon32
psychiatre et essayiste français martiniquais
Sun Tzu photo
Sun Tzu3
philosophe théoricien de l'art de la guerre chinois