Otto von Bismarck citations

Otto von Bismarck foto
9  0

Otto von Bismarck

Date de naissance: 1. avril 1815
Date de décès: 30. juillet 1898

Publicité

Otto Eduard Leopold, comte von Bismarck, né à Schönhausen le 1er avril 1815 et mort le 30 juillet 1898 à Friedrichsruh, est un personnage d'État prussien puis allemand.

Il est fait comte de Bismarck en 1865, puis prince de Bismarck-Schönhausen en 1871 et duc de Lauenburg en 1890. Il est à la fois ministre-président du Royaume de Prusse de 1862 à 1890, chancelier de la Confédération de l'Allemagne du Nord de 1867 à 1871, avant d'accéder au poste de premier chancelier du nouvel Empire allemand en 1871, poste qu'il occupe jusqu'en 1890, tout en conservant sa place de ministre-président de Prusse. Il joue un rôle déterminant dans l'unification allemande.

Au début de sa carrière politique, Bismarck se fait un nom en défendant les intérêts des junkers, petite noblesse prussienne, dont il fait partie, depuis les bancs conservateurs. Il est nommé ministre-président de Prusse en 1862. Dans le conflit constitutionnel prussien, il lutte contre les libéraux pour maintenir la primauté de la monarchie. Également ministre des Affaires étrangères, il déclenche la guerre des Duchés puis la guerre austro-prussienne entre 1864 et 1866, et impose par là-même la suprématie de la Prusse en Allemagne. La guerre franco-prussienne de 1870 permet de résoudre la question allemande en retenant la solution petite-allemande, défendue par la Prusse, et entraîne l'unification allemande en 1871. Ensuite, sur le plan de la politique extérieure, il essaie d'établir un équilibre entre les grandes puissances européennes grâce à un système d'alliances.

En politique intérieure, à partir de 1866, Bismarck s'allie d'abord aux libéraux modérés, ce qui conduit au vote de nombreuses réformes comme l'institution du mariage civil, qui rencontre la résistance des catholiques, auxquels il s'oppose durement en instituant la politique du Kulturkampf. À la fin des années 1870, il se sépare des libéraux, pour renouer avec les conservateurs. Durant cette phase, sont votées les lois pour le protectionnisme et l'interventionnisme étatique. Un système de sécurité sociale est également créé. Les années 1880 sont surtout marquées par les lois antisocialistes. En 1890, les divergences de point de vue de Bismarck avec le nouvel empereur Guillaume II conduisent à son départ.

Après sa démission, Bismarck continue de jouer un rôle politique, en critiquant l'action de son successeur. Il écrit également ses mémoires, qui influencent fortement l'image que se forge de lui l'opinion publique allemande.

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les historiens allemands jugent en grande majorité son action de manière positive, celle-ci étant, dans cette période nationaliste, associée à l'unification de l'Allemagne. Cependant, après la Seconde Guerre mondiale, les critiques s'accentuent : il est alors accusé d'être responsable, en tant que fondateur de l'Empire allemand, de l'échec de la démocratie en Allemagne. Des approches plus modernes de l'histoire tentent cependant de remettre l'action de Bismarck, avec ses forces et ses manques, dans le contexte de son époque avec la structure politique qui était alors en place.

Auteurs similaires

Franz Mehring foto
Franz Mehring
essayiste, homme politique et historien allemand
Otto Strasser foto
Otto Strasser3
politicien allemand
Karl Kautsky foto
Karl Kautsky
politicien allemand
Eduard Bernstein foto
Eduard Bernstein
homme politique allemand
Robert Ley foto
Robert Ley
politicien allemand
Gregor Strasser foto
Gregor Strasser
politicien allemand
Gustav Radbruch foto
Gustav Radbruch
personnalité politique allemande
Lothar de Maizière foto
Lothar de Maizière
politicien allemand
Walter Ulbricht foto
Walter Ulbricht
politicien allemand

Citations Otto von Bismarck

Publicité
Publicité

„Europe today is a powder keg and the leaders are like men smoking in an arsenal … A single spark will set off an explosion that will consume us all … I cannot tell you when that explosion will occur, but I can tell you where … Some damned foolish thing in the Balkans will set it off.“

— Otto von Bismarck
No record of this quotation appears to exist in German. In The World Crisis, Vol I: 1911-1914 https://books.google.com/books?id=6l6Fgnz8fXIC&lpg=PP1&pg=PA96#v=onepage&q&f=false (originally published in 1923), Winston Churchill asserted that during the July Crisis, German shipping magnate and diplomat Albert Ballin told him that Bismarck had said to him, "that one day the great European War would come out of some damned foolish thing in the Balkans" a year before his death. The full quote above appears in "European Diary" by Andrei Navrozov, in Chronicles Vol. 32 (2008) as a comment during the Congress of Berlin in 1878. "European Diary" is a series of excerpts from Navrozov's unpublished (as of 2017) novel in English, Earthly Love: A Day in the Life of a Hypocrite.

„Faust complains of having two souls in his breast. I have a whole squabbling crowd. It goes on as in a republic.“

— Otto von Bismarck
As quoted in Bismarck: The Man and the Statesman (1955) by A. J. P. Taylor, p. 12. Cf. Goethe, Faust, Part I: Zwei Seelen wohnen, ach! in meiner Brust, / Die eine will sich von der andern trennen ("Two souls, alas! reside within my breast, / and each is eager for a separation").

„They treat me like a fox, a cunning fellow (Schlaukopf) of the first rank. But the truth is that with a gentleman I am always a gentleman and a half, and when I have to do with a pirate, I try to be a pirate and a half.“

— Otto von Bismarck
Talking to Gyula Andrássy in Salzburg on 18 September 1877. As quoted in Disraeli, Gladstone, and the Eastern Question. A Study in Diplomacy and Party Politics (1935) by Robert William Seton-Watson, p. 224 books.google http://books.google.de/books?id=5CPVAAAAMAAJ&q=fox; "Schlaukopf" is translated elsewhere as "clever dick" or "smart aleck." With deal (instead of do) with a pirate, in Prime Minister Gyula Andrássy's influence on Habsburg foreign policy during the Franco-German War of 1870-1871 (1979) by János Decsy, p. 21 http://books.google.de/books?id=JtUhAAAAMAAJ&q=111

Publicité

„There is a special providence for drunkards, fools, and the United States of America.“

— Otto von Bismarck
This saying appears as early as 1849 in the form “the special providence over the United States and little children”, attributed to Abbé Correa. There is no good evidence that Bismarck ever repeated it. See talk page for more details.

„Who is master of Bohemia is master of Europe.“

— Otto von Bismarck
Reported as frequently quoted but unverified in Respectfully Quoted: A Dictionary of Quotations (1989), which states, "it cannot be found in the official writings and pronouncements of Bismarck. It is possible that he said it, and it was passed on orally rather than being recorded, or that he expressed the sentiment in other terms and the idea took this form as others tried to quote him".

Prochain
Anniversaires aujourd'hui
Grant Allen foto
Grant Allen
écrivain britannique 1848 - 1899
Joseph Lieberman foto
Joseph Lieberman
politicien américain 1942
Gerd von Rundstedt foto
Gerd von Rundstedt
général allemand 1875 - 1953
Bertrice Small foto
Bertrice Small
auteur de romans sentimentaux historiques et de nouvelles é… 1937 - 2015
Un autre 82 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Franz Mehring foto
Franz Mehring
essayiste, homme politique et historien allemand
Otto Strasser foto
Otto Strasser3
politicien allemand
Karl Kautsky foto
Karl Kautsky
politicien allemand
Eduard Bernstein foto
Eduard Bernstein
homme politique allemand