Baruch Ashlag citations

Baruch Ashlag foto

4   0

Baruch Ashlag

Date de naissance: 22. janvier 1907
Date de décès: 13. septembre 1991

Baruch Ashlag , né en Pologne en 1907 et décédé en 1991 en Israël, est un kabbaliste qui continua à développer la méthode d’enseignement de la Kabbale élaborée par son père, le Rav Yéhouda Ashlag. Ils émigrent en Israël quand Baruch est âgé de quinze ans. Le Rabash y passe le reste de sa vie à suivre les traces de son père et à progresser dans l’étude de la Kabbale.

Il possède une connaissance phénoménale de la Torah et du Talmud mais ne sert jamais comme Rav. Il exerce des emplois simples : ouvrier dans le bâtiment et dans les travaux publics, cordonnier ou employé de bureau. Lorsque son père décède, Baruch Ashlag lui succède et poursuit son travail. Il publie Le livre du Zohar accompagné des commentaires de son père, les commentaires « de l'échelle » et de nombreux autres livres.

Baruch Ashlag suit la voie que son père avait tracée. Il rédige cinq livres composés d'articles appelés « Chlavé HaSoulam » dans lesquels il parvient à décrire tous les états intérieurs que l'homme traverse lors de son chemin spirituel.

Il laisse des lettres manuscrites relatant les homélies de son père, qu'il intitule Shamati . Ce livre est la base de tous les états existants dans les mondes spirituels, leur incessante relecture influe sur l'âme de l'homme qui aspire à les saisir.

Après le décès du Rav Baruch, un mouvement est fondé, portant son nom « Bnei Baruch » dont le but est de continuer l'étude de la Kabbale selon les préceptes du Rav Baruch Ashlag.


„Un groupe peut s'incorporer seulement si les membres s'y inclinent les uns devant les autres. Une telle déférence advient lorsque chacun s'attarde aux mérites des autres plutôt qu'à leurs défauts. Qui en vient à se croire ne serait-ce qu'un peu supérieur à ses amis, celui-là ne peut déjà plus s'unir à eux.“

„Nous ne devrions éprouver que les plaisirs qui sont à même de contenter le Créateur. Ceci signifie que la créature donnera au Créateur, et qu'elle Le craindra tout comme elle craindra de recevoir pour elle-même, dans la mesure où recevoir du plaisir — si ce n'est que pour son propre bénéfice — l'empêche de s'arrimer au Créateur.“


„[L]orsqu'on s'engage sur le chemin de vérité, on doit s'isoler des autres. Il en est ainsi parce que le chemin de la vérité requiert un effort constant qui est contraire à l'opinion générale. D'ordinaire, les gens cherchent à accumuler des connaissances, à recevoir; la Torah, pour sa part, conduit plutôt vers la foi et le don sans réserve. Si l'homme s'en éloigne, il oublie tout le travail accompli sur le chemin de vérité et bascule aussitôt dans un monde d'amour-propre.“

„Un travailleur qualifié est celui qui ne regarde pas la récompense, mais qui aime son travail. Si, par exemple, un tailleur adroit sait que les vêtements qu'il confectionne correspondent en tout point à leurs propriétaires, il en retire un plaisir spirituel — soit bien plus que l'argent qu'il reçoit pour le fruit de son labeur.“

Auteurs similaires