Archimède citations

 Archimède photo
2  0

Archimède

Date de naissance: 287 av. J.-C.
Date de décès: 212 av. J.-C.

Publicité

Archimède de Syracuse , né à Syracuse vers 287 av. J.-C. et mort en cette même ville en 212 av. J.-C., est un grand scientifique grec de Sicile de l'Antiquité, physicien, mathématicien et ingénieur. Bien que peu de détails de sa vie soient connus, il est considéré comme l'un des principaux scientifiques de l'Antiquité classique. Parmi ses domaines d'étude en physique, on peut citer l'hydrostatique, la mécanique statique et l'explication du principe du levier. Il est crédité de la conception de plusieurs outils innovants, comme la vis d'Archimède.

Archimède est généralement considéré comme le plus grand mathématicien de l'Antiquité et l'un des plus grands de tous les temps,. Il a utilisé la méthode d'exhaustion pour calculer l'aire sous un arc de parabole avec la somme d'une série infinie et a donné un encadrement de Pi d'une remarquable précision. Il a également introduit la spirale qui porte son nom, des formules pour les volumes des surfaces de révolution et un système ingénieux pour l'expression de très grands nombres.

Archimède est mort pendant le siège de Syracuse où il a été tué par un soldat romain qui a agi malgré les ordres demandant de ne pas lui nuire.

Contrairement à ses inventions, les écrits mathématiques d'Archimède sont peu connus dans l'Antiquité. Les mathématiciens d'Alexandrie l'ont lu et cité, mais la première compilation n'a été faite qu'en 530 après Jésus-Christ par Isidore de Milet, tandis que les commentaires de l'œuvre d'Archimède dus à Eutocios d'Ascalon durant le VIe siècle ont pour la première fois ouvert ses écrits à un plus large public. Le nombre relativement restreint de copies du travail écrit d'Archimède qui ont survécu à travers le Moyen Âge a été une puissante source d'inspiration pour les scientifiques au cours de la Renaissance, alors que la découverte en 1906 de travaux d'Archimède jusque-là inconnus dans le palimpseste d'Archimède a fourni de nouvelles idées à propos de la façon dont il a obtenu ses résultats mathématiques.

Auteurs similaires

Diodore de Sicile photo
Diodore de Sicile
historien et chroniqueur grec
Siméon Denis Poisson photo
Siméon Denis Poisson1
mathématicien français
Jacques Babinet photo
Jacques Babinet1
physicien et astronome français
John Baez photo
John Baez
physicien américain
Samuel Vince photo
Samuel Vince
Mathématicien, astronome et physicien anglais
Christian Doppler photo
Christian Doppler
mathématicien et physicien autrichien
George Gabriel Stokes photo
George Gabriel Stokes
politicien britannique
Jean-Baptiste Biot photo
Jean-Baptiste Biot1
physicien, astronome et mathématicien français
Andrew Hodges1
mathématicien et physicien britannique

Citations Archimède

Publicité

„I have found it! or I have got it!, commonly quoted as Eureka!“

—  Archimedes
What he exclaimed as he ran naked from his bath, realizing that by measuring the displacement of water an object produced, compared to its weight, he could measure its density (and thus determine the proportion of gold that was used in making a king's crown); as quoted by Vitruvius Pollio in De Architectura, ix.215;

Publicité
Publicité

„Give me the place to stand, and I shall move the earth.“

—  Archimedes
Said to be his assertion in demonstrating the principle of the lever; as quoted by Pappus of Alexandria, Synagoge, Book VIII, c. AD 340; also found in Chiliades (12th century) by John Tzetzes, II.130 http://books.google.com/books?id=dG0GAAAAQAAJ&pg=PA46. This and "Give me a place to stand, and I shall move the world" are the most commonly quoted translations. Variant translations: Give me a place to stand and with a lever I will move the whole world. This variant derives from an earlier source than Pappus: The Library of History of Diodorus Siculus, Fragments of Book XXVI http://penelope.uchicago.edu/Thayer/E/Roman/Texts/Diodorus_Siculus/26*.html, as translated by F. R. Walton, in Loeb Classical Library (1957) Vol. XI. In Doric Greek this may have originally been Πᾷ βῶ, καὶ χαριστίωνι τὰν γᾶν κινήσω πᾶσαν [Pā bō, kai kharistiōni tan gān kinēsō [variant kinasō] pāsan]. Give me a lever and a place to stand and I will move the earth. Give me a fulcrum, and I shall move the world. Give me a firm spot on which to stand, and I shall move the earth.

„Do not disturb my circles!“

—  Archimedes
Original form: "noli … istum disturbare" ("Do not … disturb that (sand)") — Valerius Maximus, Memorable Doings and Sayings, Book VIII.7.ext.7 (See Chris Rorres (Courant Institute of Mathematical Sciences) – "Death of Archimedesː Sources" http://www.math.nyu.edu/~crorres/Archimedes/Death/Histories.html). This quote survives only in its Latin version or translation. In modern era, it was paraphrased as Noli turbare circulos meos and then translated to Katharevousa Greek as "μὴ μου τοὺς κύκλους τάραττε". Reportedly his last words, said to a Roman soldier who, despite being given orders not to, killed Archimedes during the conquest of Syracuse; as quoted in World Literature: An Anthology of Human Experience (1947) by Arthur Christy, p. 655.

Prochain
Anniversaires aujourd'hui
Jan de Hartog photo
Jan de Hartog
romancier néerlandais 1914 - 2002
Colin Tudge
écrivain britannique 1943
Emilio Gino Segrè photo
Emilio Gino Segrè
physicien italien 1905 - 1989
Karl Hess photo
Karl Hess
journaliste américain 1923 - 1994
Un autre 69 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Diodore de Sicile photo
Diodore de Sicile
historien et chroniqueur grec
Siméon Denis Poisson photo
Siméon Denis Poisson1
mathématicien français
Jacques Babinet photo
Jacques Babinet1
physicien et astronome français
John Baez photo
John Baez
physicien américain
Samuel Vince photo
Samuel Vince
Mathématicien, astronome et physicien anglais