„C'est quand même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n'y met pas assez du sien...“

—  Virginie Despentes, King Kong Theorie
Virginie Despentes photo
Virginie Despentes23
écrivaine française 1969
Publicité

Citations similaires

Tariq Ramadan photo
Honoré de Balzac photo

„Les mythes modernes sont encore moins compris que les mythes anciens, quoique nous soyons dévorés par les mythes.“

—  Honoré de Balzac romancier, critique littéraire, essayiste, journaliste et écrivain français 1799 - 1850

Publicité

„Le langage quotidien (tout comme le langage des images) est de part en part traversé par des rapports de force, par des rapports sociaux (de classe, de sexe, d'âge, de race, etc.), et c'est dans et par le langage (et l'image) que se joue la domination symbolique, c'est-à-dire la définition - et l'imposition - des perceptions du monde et des représentations socialement légitimes. Le dominant, comme le dit Pierre Bourdieu, est celui qui réussit à imposer la manière dont il veut être perçu, et le dominé, celui qui est défini, pensé et parlé par le langage de l'autre et/ou celui qui ne parvient pas à imposer la perception qu'il à de lui-même. Seules les périodes de crise sociale, culturelle, ou au moins l'irruption de mobilisations politiques ou culturelles, peuvent permettre une mise en question de cet ordre symbolique des représentations et du langage dont al force principale est de se présenter comme ressortissant aux évidences d'un ordre naturel, immuable, et sur lequel on ne s'interroge pas ou sur lequel on s'interroge faussement pour mieux le réaffirmer dans son arbitraire en le présentant comme ayant toujours existé.
La mobilisation politique, l'action politique, sont toujours des batailles pour la représentation, pour le langage et les mots. Ce sont des luttes autour de la perception du monde. La question qui s'y joue est de savoir qui définit la perception et la définition d'un groupe et la perception et la définition du monde en général. La mobilisation, l'action politique, consistent souvent, pour un groupe, à essayer de faire valoir, d'imposer la manière dont il se perçoit lui-même, et d'échapper ainsi à la violence symbolique exercée par la représentation dominante. Mais il convient de préciser qu'il n'y a pas, pour les gays, encore moins pour les « gays et lesbiennes », une manière d'être et de se penser soi-même qui préexisterait et qu'il conviendrait de découvrir et de manifester au grand jour, et encore moins une seule et unique manière d'être et de « se percevoir », ce qui constitue toute la complexité du mouvement gay et lesbien et explique le fait, si souvent souligné, que les définitions qu'il peut donner de lui-même ne sont que des constructions provisoires, fragiles et nécessairement contradictoires entre elles. (p. 117-118)“

—  Didier Eribon philosophe et sociologue français 1953
Insult and the Making of the Gay Self

Jean de La Bruyère photo
Howard Bloom photo
Friedrich Nietzsche photo
Henri Laborit photo
Publicité
Amin Maalouf photo
Nicolas Sarkozy photo
Samuel Huntington photo
Václav Havel photo
Publicité
Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau photo

„On vous parle sans cesse d'un culte dominant.“

—  Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau révolutionnaire, écrivain, diplomate, franc-maçon, journaliste et homme politique français 1749 - 1791

Karl Marx photo
Jean-Marie Pelt photo

„Adossée à cette philosophie aujourd'hui dominante, la violence est partout. Depuis le célèbre“

—  Jean-Marie Pelt biologiste, pharmacien, botaniste et écologue français 1933 - 2015
La loi de la jungle : L'agressivité chez les plantes, les animaux, les humains

Prochain