„[... ] les maximes communes lui semblaient « des habits pris à la friperie, toujours trop longs ou trop courts pour la taille de ceux auxquels on les ajuste »; elle se moquait des pédagogues « qui se prosternent devant leur idéal comme font les tailleurs devant leur modèle. » À son avis, une des grandes causes du peu de profit que produit l’instruction, c’est « qu’on n’offre pas aux esprits le genre d’idées qui leur convient »; on oublie trop que « l’attention est comme l’aimant qui, suivant le côté qu’on lui présente, se précipite vers l’objet ou s’en détourne. » En outre elle n’estimait pas que les enfants pussent jamais être bien instruits autrement que par eux-mêmes, c’est-à-dire en s’assimilant ce qui est en rapport avec leur tempérament; c’est en ce sens qu’elle dit : « Tout ce qu’on leur apprend, on les empêche de le savoir. »“

Publicité

Citations similaires

Octave Gréard photo
Henri Wallon photo
Publicité
Antonin Artaud photo
Ernst Theodor Amadeus Hoffmann photo
Jean Giono photo
Marguerite Yourcenar photo
Hella S. Haasse photo
Publicité
Pierre Hadot photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Simone de Beauvoir photo
Céline Dion photo
Publicité
Paulo Coelho photo
Alexandre Dumas photo
 Platon photo
Antonio Labriola photo
Prochain